SEPOP, l'association

PHOTO © JEAN-MARIE LIOT

Fondée par Xavier DAGAULT, ancien coureur professionnel atteint de sclérose en plaques, SEPOP est une association loi 1901 dont la vocation est de faire naviguer des malades et de soutenir des programmes sportifs autour de la voile. 

SEPOP accueille les débutants comme les régatiers les plus affûtés, pour des sorties à la journée ou des régates, sur différents supports, selon les envies et les objectifs de chacun.

SEPOP se propose d'organiser et/ou de mutualiser les déplacements sur les grands rendez-vous nationaux et internationaux (Open Mach trophy, championnat du monde de 2.4, championnat de France de Miniji, Spi Ouest-France, etc.).

SEPOP accompagne les coureurs en quête d'un complément de financement pour un programme de courses. 

Comment ?

Grâce aux dons, aux partenaires financiers, aux aides matérielles et techniques

Grâce à nos bateaux (Open750, Guépard) et à ceux que l'on nous confiera (Miniji, 2.4, Grand Surprise, etc.)

Grâce à l'engagement de tous ceux qui seront à nos côtés pour mener à bien ce projet. 


Xavier Dagault

ancien coureur professionnel

Natif du golfe du Morbihan (Arradon), Xavier fait partie de ceux qui ont usé  leur fond de culotte sur le pont d'un bateau dès leur plus jeune âge. À l'adolescence, c'est pourtant, le judo qu'il préfère. Judoka ceinture noire à 15 ans, plusieurs fois titré (vice-champion inter-région Bretagne-Normandie-Pays de la Loire), Xavier participe, en parallèle, aux entraînements d'hiver de la Trinité-sur-Mer en habitable.

En 1988, alors qu'il a raccroché son kimono, Antoine Lebec lui propose de faire partie de l'équipage de son tout nouveau bateau, Skipper Elf Aquitaine ll. Ils gagneront toutes les courses d'avant-saison et décrocheront le titre de champion du Monde à Poole (GB).

Les années suivantes, Xavier multiplie les régates locales, les Tours de France à la Voile et les régates à l'étranger (Sicile, Baléares, Floride...), en parallèle de son métier d'assureur. 

The Race, une course mythique

PHOTOS © JEAN-MARIE LIOT

En 1996, il découvre le multicoque avec Paul Vatine à bord de Région Haute-Normandie. Remarqué, il intègre, l'année suivante, l'équipe de Loick Peyron sur Fujicolor III, jusqu'à la vente du bateau à l'issue de la saison 1999. Il rejoint alors l'équipe de Marc Guillemot sur son Biscuit La Trinitaine pour la saison 2000, avec en point d'orgue la célèbre course Québec-Saint-Malo. Dans le même temps, il boucle deux transats à bord de Mari Cha lll (vainqueur du record de la traversée de l'Atlantique Nord), un monocoque de 45 m de long, puis de Foncia avec les frères Bourgnon, pour une tentative sur le même parcours en multicoque.

En juillet 2000, Loick Peyron lui propose de participer à The Race, course autour du monde sans escale sur des multicoques géants (classe Ultimes). La tentation est grande. Il cède son portefeuille d'assurances pour s'élancer dans la dernière grande aventure du XXe siècle. 64 jours de folle chevauchée pour une 2e place. Une expérience extraordinaire tant sur les plans humain que sportif. Coureur désormais professionnel, il enchaîne les embarquements jusqu'en 2005, d'abord sur le tout nouveau Fujifilm, puis à nouveau sur La Trinitaine, et à bord de Sopra Valéo, Gitana X et Gitana 11. Il alterne courses au large et grands prix, à ce qui fut la grande époque des « multis »... 

Athlète handivoile

En janvier 2005, les médecins lui diagnostiquent une sclérose en plaques. C'est aussi à ce moment là qu'il met un terme à sa carrière de marin.

Près d'une dizaine d'années plus tard, c'est un documentaire sur une jeune footballeuse atteinte de la sclérose en plaques qui lui donne envie de reprendre la barre. Xavier n'avait pas dit son dernier mot sur l'eau. Reconnu athlète handivoile en 2014, il rejoint le collectif paralympique à l'École nationale de voile, avec le secret espoir d'intégrer l'équipe de France pour une éventuelle participation aux Jeux paralympiques. Depuis, il ne fait plus que naviguer et s'aligne au départ de nombreuses com- pétitions nationales et internationales en 2.4 et Miniji (championnat du monde de 2.4, championnat de France de Miniji, Semaine pré-olympique de Medemblick...). Et rêve de partager sa passion et montrer aux malades atteints de la SEP qu'il est possible, même avec la maladie, de s'investir dans un projet sportif. C'est ainsi que nait SEPOP.


SEPOP parrainée

Emmanuelle Lepage

médecin neurologue au CHU de Rennes, spécialiste de la sclérose en plaques

"Je suis très heureuse d'être la marraine de ce beau projet SEPOP. Dans la sclérose en plaques, le combat contre la maladie est un véritable parte- nariat entre les patients et leurs soignants, chacun a un rôle important à jouer. Dans cette maladie, le corps perd son contrôle et on sait que le risque est de devenir un jour handicapé. Pratiquer régulièrement un sport (adapté à ses capacités), c'est rester acteur dans la maitrise de ce corps qui parfois dysfonctionne et envoie des messages anormaux désagréables : le sport est un rendez-vous pour se "réconcilier" avec lui. Un projet comme SEPOP est un témoignage extrêmement positif sur la sclérose en plaques, c'est l'occasion de communiquer sur la maladie pour qu'elle soit encore mieux connue du grand public et que les actions de soutien à la recherche se perpétuent, même si les progrès ont été considérables au cours des deux dernières décennies."

Loick Peyron

marin

"La mer est la plus belle école de vie, surtout quand on la chance de partager ces moments uniques avec les meilleurs marins du monde. Le choix d'un équipage est un art subtil où les compétences individuelles, certes nécessaires, ont peu de poids face à la capacité de vivre ensemble ces aventures parfois périlleuses. J'ai eu la chance, entre trois bouées ou trois continents, de m'entourer des meilleurs ; Xavier fait partie de ceux-là. Un optimisme en béton, une sérénité communicative, un physique imposant. Bref, toutes les qualités d'un mec bien qui jamais ne se plaint. C'est avec un grand plaisir que j'ai accepté de parrainer l'association SEPOP, parce ce que ce message d'espoir permanent, que vit Xavier au travers d'un sport, doit être relayé afin de montrer au plus grand nombre que c'est le mouvement qui crée l'équilibre."


Le conseil d'administration

Xavier DAGAULT | Philippe TANGUY | Gildas RIALLAND | Gaëlle RIVALS | Vincent DAGAULT | Alain BELLEC | Stéphane LELIÈVRE | Daniel Le BERRE | Louise DAGAULT | Jean-Louis CARTRON | Paul DAGAULT | Marie DAGAULT | Olivier DUPONT-DELESTRAINT | Pierre-Yves DAGAULT | Eric DAHIREL.

Xavier Dagault

Président-Fondateur

Vincent Dagault

Vice-Président

Philippe Tanguy

Trésorier

Jean-Louis CARTRON

Trésorier-adjoint

Pierre-Yves Dagault

Secrétaire

Gildas Rialland

Secrétaire-adjoint